La pratique d’exercice physique pour améliorer les fonctions cognitives chez les personnes ayant subi un traumatisme crânio-cérébral

La pratique d’exercice physique pour améliorer les fonctions cognitives chez les personnes ayant subi un traumatisme crânio-cérébral

Près de 84% des personnes ayant subi un traumatisme crânio-cérébral (TCC) présentent des séquelles physiques ou cognitives à long terme. Les fonctions cognitives les plus souvent atteintes sont l’attention, la mémoire et les fonctions exécutives (ex. : l’initiative, la planification et l’organisation). En raison de la nature chronique du TCC, de plus en plus d’études scientifiques tentent de trouver de nouvelles approches thérapeutiques visant à diminuer les séquelles à long-terme liées au TCC. Ainsi, des études récentes se sont penchées sur les effets de la pratique d’exercices physiques sur les fonctions cognitives.  

Les bienfaits reliés à une pratique d’exercices physiques de façon régulière sont nombreux et bien documentés! En effet, des exercices faits de façon régulière contribuent à:  

Diminuer : 

  • Les complications cardio-vasculaires liées à la sédentarité (ex. : hypertension, infarctus, diabète)
  • La fatigue
  • Les symptômes dépressifs

Améliorer : 

  • La condition physique (ex. : équilibre, force)
  • La capacité respiratoire
  • Le sommeil
  • La qualité de vie

Dans la population adulte générale, on rapporte que l’activité physique permet d’améliorer entre autres les fonctions exécutives et la mémoire.  

Quels sont les bénéfices reliés à la pratique d’exercices physiques sur la cognition pour les personnes ayant subi un TCC?

Selon une revue de la littérature scientifique récente, la pratique d’exercices physiques aurait un effet positif sur le fonctionnement cognitif global chez les personnes ayant subi un TCC. Ces effets sur la cognition seraient même davantage significatifs chez les personnes ayant subi un TCC depuis plus d’un an (en stade chronique) ! De plus, les études tendent à démontrer que les exercices aérobiques (ou cardio-vasculaire) permettraient d’améliorer la vitesse de traitement de l’information, la cognition globale, l’attention et la flexibilité cognitive. Toutefois, les auteurs de la revue de la littérature mentionnent que d’autres études sont nécessairespour confirmer les bénéfices de la pratique d’exercices physiques sur la cognition. 

Les résultats des études sur les modèles animaux sont très prometteurs. En effet, la pratique d’exercices physiques aurait des effets neuroprotecteurs(qui aide à préserver les fonctions des neurones) et même des effets neuroréparateurs (qui aide à diminuer le volume de la lésion et à diminuer la dégénérescence neuronale). Ces résultats prometteurs poussent les chercheurs à poursuivre leurs études pour mieux documenter les effets de l’exercice chez les personnes ayant subi un TCC et à trouver les meilleurs exercices visant à améliorer la cognition. 

À retenir

  • La pratique d’activité physique régulière entraîne de nombreux biens-faits, que ce soit sur la fonction physique, le sommeil, la fatigue ou la mémoire.
  • Pour observer ces bienfaits, il est essentiel que les exercices physiques soient réalisés sur une base régulière.
  • D’autres études sont nécessaires pour mieux documenter les effets de l’entraînement sur les fonctions cognitives.


Recommandations de la pratique d’exercices physiques: 

  • 3 fois par semaine
  • Plus de 30 minutes par séance